Accueil » Le hareng

Le hareng

On le surnomme le « poisson roi » car il fit la fortune de nos ports au 19e siècle. Dans la culture populaire, le hareng tient une place de choix. Au carnaval de Dunkerque, on en jette à la foule. Et à Seclin, près de Lille, on le célèbre comme un géant.

Nos côtes ont la cote

Quand il fuit le Gulf Stream de l’Atlantique Nord pour rejoindre les eaux froides de la mer de Barents, le hareng transite immanquablement par la Manche et la mer du Nord. Il est réputé pour se déplacer en très grands bancs de plusieurs dizaines de milliers d’individus. Le jour, le hareng plonge à plusieurs centaines de mètres pour se nourrir de jeunes mollusques ou de petits poissons comme le gobie. La nuit, il remonte à la surface pour compléter son menu de plancton. C’est à la lueur de la lune que les pêcheurs le reconnaissent à son ventre argenté.

Le hareng change de nom

Dans notre région, la pêche du hareng a longtemps servi d’indicateur économique. Des étals abondants étant synonymes de prospérité, et inversement. De nos jours, le hareng demeure un poisson très apprécié. On peut le savourer juste salé ou mariné dans du vinaigre, enroulé autour de rondelles d’oignons, maintenu avec une pique en bois. On parle alors de Rollmops. Mais admettons-le, c’est fumé qu’il rafle la mise. Plusieurs versions se partagent le haut du podium. Le hareng fumé doux (à froid), le hareng-saur ou hareng-gendarme (salé et fumé, vendu en filet), le bouffi (légèrement salé et fumé vendu entier), le kipper (à peine salé et fumé, présenté ouvert à plat) et le buckling (salé pendant quelques heures puis fumé à chaud).

Bon pour la santé

Il renforce le système immunitaire, est bon pour le cœur ainsi que pour la circulation sanguine, il lutte contre les maladies inflammatoires, retarde le vieillissement des cellules et diminue les rhumatismes. La liste est longue mais vous la retiendrez car le hareng est excellent pour le cerveau !

En région, le hareng fumé doux a obtenu le précieux Label Rouge. Pourquoi doux ? Parce qu’il est plongé dans une saumure dont le taux de sel n’excède pas 80 % (contre 100 % pour un hareng classique). La fumaison Label Rouge utilise du bois certifié durable (du chêne pour les bûches et du hêtre pour la sciure), la température de la fumaison ne doit pas excéder 27 degrés et doit durer au minimum 16 heures.

Quand ?

Pêché entre mai et octobre.

Fête

Traditionnellement mi-novembre. Notamment à Berck-sur-Mer, Etaples, Boulogne-sur-Mer et Calais.

Qu’est-ce que le hareng ?

Histoire du hareng

Bienfaits du hareng

D’autres pépites à découvrir

Découvrir d’autres produits du terroir

Trouvez le point de vente le plus proche de chez vous

Je trouve ma boutique

Trouvez les produits près de chez vous avec