Accueil » Les crustacés

Les crustacés

Quand l’estomac nous tenaille, rien ne vaut une pince de crabe. Et quand on a goûté au homard, c’est difficile de s’en (cara)passer. Pour résumer, on n’a jamais assez de crustacés.   

Les crustacés, le haut du panier 

Si vous passez dans le secteur des caps Blanc-Nez et Gris-Nez, vous croiserez sûrement la route d’un flobart. Oui la route. Il sera amarré à un rond-point ou la coque à l’envers servant de toit à un habitat insolite. Si ce petit bateau ventru ne court plus les mers que pour assouvir le plaisir de passionnés de navigation de loisir, il a longtemps été l’embarcation-phare de la pêche aux crustacés. Des tonnes de crabes, de crevettes, de langoustines et bien sûr de homards bleus (spécialité du village d’Audresselles) ont atterri dans son fond plat. Mais soyez rassurés, les crustacés n’ont pas disparu des radars. Ils contribuent d’ailleurs à la renommée gastronomique régionale. Leurs chairs savoureuses sont la « pulpe » des plateaux de fruits de mer. Le haut du casier en somme.

Les crustacés, c’est le pied

On n’a pas forcément besoin d’un permis bateau pour pêcher le crustacé. Mais le port d’une salopette étanche qui remonte jusqu’à la poitrine (wader) est vivement recommandé. Chez nous, quand la mer du Nord se retire, les amateurs de pêche à pied ont l’art d’attirer dans leurs haveneaux(1) quantité de crevettes grises. De Bray-Dunes à Calais en passant par la digue du Braek de Dunkerque où l’on parle carrément de gisements. Un peu plus bas, du côté de Wissant, Ambleteuse et Wimereux, une fois l’estran totalement découvert, ce sont les crabes qui se planquent dans les rochers. C’est l’heure du cache-cache. Quand on descend encore vers le Tréport, les bouquets (crevettes roses) se ramassent à l’épuisette deux heures avant la marée basse tandis qu’étrilles (petits crabes) et galathées  (min- langoustes) remplissent les seaux des connaisseurs.

En cuisine

Si les crustacés s’apprécient tels quels, rien n’empêche un peu de fantaisie. Un cake au crabe, des crevettes sautées avec une compotée d’endives, un homard grillé au barbecue avec quelques rattes du Touquet en papillote. Et sachez que le vin de champagne de l’Aisne convient à tous les crustacés.

(1) Filet pour la pêche à pied constitué de deux bâtons disposés en ciseaux

Les crustacés

D’autres pépites à découvrir

Découvrir d’autres produits du terroir

Trouvez le point de vente le plus proche de chez vous

Je trouve ma boutique

Trouvez les produits près de chez vous avec